Guide du voyageur : Tokyo, THE city

28 juillet 2018 0 Par Tessanix

Vous voulez voyager au Japon n’est ce pas? Et quoi de mieux pour visiter tout un pays que de voir sa capitale, bien sûr, bonjour l’originalité ! Mais bon, vous avez quand même raison. Tokyo est l’endroit à ne pas manquer si l’on veut découvrir le japon et je vais vous dire tout ce qu’il faut savoir sur cette ville

Commençons par un peu d’histoire…

(il faut bien introduire, mais t’en fait pas, si pour toi

histoire = barbant, baaaah… tu peux sauter cette partie)

Tokyo signifie capitale de l’Est, c’est quand même la ville la plus grande du monde, 7 fois plus grande que Paris (les japonais ne déconnent pas). Si tu veux des chiffres dis toi qu’elle a plus de 13 millions d’habitants juste dans son centre, et on compte plus de 40 millions dans l’agglomération. Située à l’est de l’archipel Japonais, cette énorme capitale est aussi le principal centre politique du Japon. A l’origine (c’est à dire il y a trèèèèès longtemps) Tokyo était un petit village de pêcheurs appelé Edo qui veut dire « l’estuaire », et pour les plus incultes d’entre nous (j’en faisait partie avant d’écrire cet article lol), un estuaire est la portion de l’embouchure d’un fleuve.

Durant la 2ème Guerre mondiale, Tokyo est en grande partie détruite par les US et leurs bombardements aériens. Mais, de 1950 à 2000 du fait d’un fort développement industriel, principalement dans l’électronique, Tokyo voit sa population multipliée par dix en l’espace de cinquante ans (ils n’ont pas chaumé ces japonnais!). Et malgré son côté «ville ultramoderne» les japonais on su associer leur super évolution avec leur culture et leurs traditions. C’est pourquoi on peut trouver de tout dans cette ville : des grattes ciels illuminés, aux temples historiques, en passant par les jardins traditionnels.

A l’arrivée : les transports et quelques lieux d’intérêt

(lis le histoire de pas te perdre et de savoir où tu vas)

Transports : de l’avion au métro

Deux aéroports desservent Tokyo: Narita (NRT) pour les vols internationaux et Haneda (HDN) pour les vols domestiques, bien que les deux reçoivent à la fois des vols nationaux et internationaux.

NRT est situé dans le quartier de Chiba, au nord-est de la ville (juste après le parc Disneyland, Youpi!), comptes une à deux heures pour rejoindre le centre-ville.

HND se trouve aux portes de Tokyo et seules 30 minutes sont nécessaires pour rejoindre les majeurs quartiers de la ville.

Le train est le moyen le plus simple de se rendre au cœur de la ville (en empruntant le Narita Express, le SkyAcess Express et le skyliner, ou n’importe quel train au départ de NRT, tu as aussi le Monorail de Tokyo ou la Keikyu line depuis HND).

Certains préfèrent grimper dans un « bus limousine» car ils sont directs et les bagages ne sont pas facturés en supplément, tandis que d’autres prennent un taxi ce qui paraît un peu insensé sachant que le trajet peut facilement atteindre les ¥20 000 (158 €) depuis NRT.

C’est pour ceux qui ont pas froid au porte monnaie (pas pour moi donc).

Visiter Tokyo se fait surtout en train. Le réseau ferroviaire est fabuleusement bien développé et il est possible de se rendre à peu près partout. Mieux vaut tout de même prendre le temps de bien comprendre le fonctionnement avant de se lancer. Plusieurs compagnies se partagent en effet les rails, que ce soit au niveau des trains, des métros, des monorails et des lignes aériennes.

Le réseau est propre et sûr, et les trains sont toujours à l’heure. (Faut savoir que les japonnais ont horreur du retard et la ponctualité est directement inscrite dans leur culture) Bien qu’ils ne soient pas forcément bon marché, ils restent généralement la meilleure option pour se rendre d’un point T à un point M. (Trop de gens utilisent d’un point A à un point B, ça fait du bien de changer!) Les lignes sont bien représentées sur Google Maps et vous pouvez également utiliser une application comme «Jorudan» pour vous repérer. Des cartes de transports sont disponibles, tu les trouvera en vente à la gare, à l’aéroport, dans certains hôtels et dans les offices de tourisme.

Essayes si possible d’éviter les heures d’affluence (entre 7h et 9h – 17h et 19h) à moins que tu n’aies envie d’être compressé dans un wagon au milieu d’une horde d’inconnus. Beaucoup de trains disposent également de wagons réservés aux femmes (souvent en queue de train), une mesure mise en place afin d’éviter les mains baladeuses (Ils ont pensé à tout!).

Quelques lieux d’intérêt : histoire de vous donner de vous donner un aperçu de Tokyo

Asakusa :

L’un des quartiers les plus célèbre de Tokyo, de part son ancienneté et surtout son Temple Senso-ji, digne des plus belles cartes postales. L’accès au temple est gratuit et la rue commerçante se situant en face est toujours pleine de vie en journée.

Tu peux aussi en profiter pour faire une ballade au bord du fleuve Sumida, admirer la Tokyo Skytree (qui fait 634m de haut…Presque le double de la tour Eiffel quand même!!!) et visiter le temple Dembo-in avec son jardin zen et ses statuts Boudha.

Shibuya : C’est l’un des 23 arrondissements de Tokyo. Il est très connu pour les abords de sa gare et sa sortie Hachiko qui débouche sur son célèbre carrefour toujours bondé. C’est aussi le quartier de la mode et de la jeunesse tokyoïte par excellence. Si tu aimes t’habiller avec style (…ou pas, de toute façon on peut trouver absolument tout ici) alors je te conseille d’aller y faire un tour. Des magasins de luxe du quartier de Ginza aux boutiques branchés et excentriques (on est dans la capitale du cosplay, non?!) de Harajuku tu trouvera forcément ton bonheur et pas forcément dans la lingerie!

Ueno : Ueno est l’un des plus grands quartiers de Tokyo, situé au nord-est de la capitale dans l’arrondissement de Taito. Le parc de Ueno est l’un des sites les plus célèbres du district, il est doté d’un grand zoo et de plusieurs musées, dont le musée Shitamachi. C’est un véritable lieu de promenade et de célébration des cerisiers en fleurs. (ça change un peu de l’urbanisme sans fin de Tokyo)

Akihabara : Messieurs mesdames les geeks, amateurs et amatrices d’informatique, de jeux-vidéos, de salles d’arcades et de magasins d’électronique vous êtes servis! C’est le lieu privilégié des amateurs de mangas (vive les mangas!), jeux vidéo et de culture populaire japonaise, très apprécié des jeunes touristes étrangers « geek » ou « otaku« . Il est également connu sous le nom de « ville électrique » en raison des devantures lumineuses des commerces qui scintillent à la nuit tombée.